David Carpentier : INFERNO TRIATHLON 23 aout 2014

23 août 2014 : Das ist INFERNO!!!

Après l’EMBRUNMAN en 2012, l’ALTRIMAN en 2013 je me suis présenté ce 23 août 2014 en Suisse pour l’inferno triathlon (3km natation, 100km vélo, 30km VTT, 25 km trail).
Premier constat en arrivant à Thun (ville de départ et de mon camping), si tu te balades à vélo en ville à moins de 25-30 km/heures, les mamies en vélo et les familles qui tractent leurs petits te dépassent aisément te laissant en doute sur ton état de forme…
Quelques jours de reconnaissance et me voilà à la veille de la course. Une info fait le tour du camping où quelques concurrents résidaient. Annulation de la natation (l’eau à 10-12° ), remplacée par de la course.

Le 22 est consacré aux dépôts des sacs et vélos dans les différentes et éparpillées zones de transitions. Le départ est à repenser puisqu’il va falloir courir à 7 heures du « mat ». Je mangerais sur le vélo. 18H30 briefing de course en allemand (génial) et à Mürren (1800 mètres accessible uniquement en téléphérique). Du coup je suis resté pour la pasta party sur place. 20H3O retour au camping et dodo.

Le 23 : c’est parti : La traversée du lac se fait en bateau. Un peu déçu de commencer par de la course mais au moins je suis à l’avant en débutant le vélo. 500 mètres et on se met tout de suite dedans par 4 km à 10-11% . Après c’est une course de montagne classique (dénivelé, coups de « cul » et descente). Dernier col (de 22 km), passage à 2000 m dans le brouillard (3°) et c’est la descente vers la transition VTT. Je me délecte d’un mini sandwich jambon-fromage et hop 18 km de montée (pas toujours sur le vélo, gros % dans les 2 derniers kilomètres). Passage à 2000m à nouveau dans les mêmes conditions.
Je teste la solidité de la trifonction par un vol plané en milieu de descente (la hanche et la cuisse en sang et pas un trou dans le tissu!!???) : respect!!!

Nous voilà à pied après être redescendu à 800m. L’arrivée est à 3000 métres avec la neige et le froid annoncés. Même pas mal, il faut avancer en courant, en trotinnant, en piétinnant ou en marchant. C’est violant et dur mais je le savais.
Ne pas se démobiliser, continuer à s’alimenter et s’hydrater que l’on soit bien ou mal. A 10km de l’arrivée (Mûrren), zone d’habillage : manches longues et bonnet. Dommage j’ai pas de gant.
Les panneaux défilent (lentement) 7,6,5,4,3 puis 2km. Un habitué de la course, voulant bien faire, me dit à 2km du sommet, dans 40minutes on est arrivés : 2km/ 40min??? Pas sûr que cela m’aide. Quelques passage de semi-escalade et délivrance, je suis finisher en 11H46. Il fait -2° et il neige mais que c’était bon.

Vivement le prochain défi.

David CARPENTIER

INFERNO TRIATHLON 23.08.2014 DAVID CARPENTIER

image  

Une réflexion sur « David Carpentier : INFERNO TRIATHLON 23 aout 2014 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *